barjozo.fr




Welcome Home


Chroniques Disques


Chroniques Concerts


TOP 5 Redac'


Photos live


Jolis liens


Contact-Redac'




Unforgettable LPs



De 1970 à 1979 1980-89 1990-99 2000-09

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979



Cette année là:


- Claude François s'électrocute dans sa salle de bain le 11 mars 1977
-le 16 août 1977, Elvis Presley est retrouvé mort à son domicile (arrêt cardiaque consécutif à un abus médicamenteux...)
-le 16 septembre 1977, Marc Bolan (leader de T-Rex) meurt à 30 ans dans un accident de voiture
-le 20 octobre 1977, un accident d'avion décime le groupe de rock sudiste Lynyrd Skynyrd: Ronnie Van Zant, chanteur, Steven Gaines, guitariste, et sa soeur Cassie Gaines meurent dans le crash





1977 QUEEN "News of the world"


Musicos : Freddy MERCURY (voices, piano), Brian MAY (guitar), John DEACON (bass), Roger TAYLOR (drums)
Prod. : QUEEN & Mike STONE

En pleine vague punk, Queen, alors au sommet, nous ramène des nouvelles du monde...
Ils assènent sans ménagement un coup de poing sur la table à l'encontre des punks (?) avec un magistral hit, le bien nommé "We will rock you". "We are the champions" vient ensuite, là aussi tube intemporel... Que dire du morceau très heavy suivant, "Sheer heart attack"? Une bombe. Une explosion de décibels. Avant qu'un piano, sur "All dead, all dead" ne radoucisse l'ambiance. Classieux. Seul Queen savait et pouvait se permettre de telles variations de style. "Spread your wings" avec choeurs et ambiance piano-bar toujours avec quelques breaks de la six cordes de May, et LA voix de Mercury est une fantastique ballade. "Fight from the inside" chanté par Taylor, est très rythmé, limite dansant. Vient ensuite, le lancinant, laminant, et superbe "Get down, make love" (tout un programme!). Brian May chante ensuite sur le groovy "Sleeping on the sidewalk". Puis c'est encore un hit avec le léger et virevoltant "Who needs you" et son ambiance acoustique, ses maracas et la voix de Mercury qui nous emporte sur une plage d'Amérique du Sud. Grandiose. "It's late" (quel final!) et "My melancholy blues" (Mercury au piano) achèvent l'auditeur subjugué par tant de créativité pour un groupe qui répétons-le était au sommet à l'époque!



Titres : 1- We will rock you 2- We are the champions 3- Sheer heart attack 4- All dead, all dead 5- Spread your wings 6- Fight from the inside 7- Get down, make love 8- Sleeping on the sidewalk 9- Who needs you 10- It's late 11- My melancholy blues




1977 AC/DC "Let there be Rock"


Musicos : Bon SCOTT (voice), Angus YOUNG (lead guitar), Malcom YOUNG (rythm guitar), Phil RUDD (drums), Cliff WILLIAMS (bass)
Prod. : Vanda & Young

Après un "High voltage" (Atlantic) ayant défriché le terrain en 1976, "Let there be Rock" est un véritable attentat d'envergure mondiale qui va littéralement faire exploser les oreilles de tous les adeptes du rock au sens large. Les australiens vont ainsi ravir la couronne des rois défaillants du hard-rock de l'époque (Deep Purple entre autres). La guitare flamboyante d'Angus brille de mille feux, la rythmique très boogie-woogie de ses comparses le pousse à toujours plus se donner sur scène et les shows anglais démesurés commencent à bâtir la légende du groupe. Par ailleurs la voix éraillée du 'vieux' Bon Scott qui semble rajeunir au contact de ses accolytes est véritablement en complète symbiose avec eux.
L'histoire du rock en sera marquée à jamais. "Go Down", "Dog eat dog", "Bad boy boogie", "Let there be Rock", "Problem child", "Overdose", "Hell ain't a bed place to be" ou le final apocalyptique sur "Whole lotta Rosie" sont les 8 hymnes d'un disque fulgurant qui redore les lettres de noblesses d'un genre qu'à l'époque on croyait moribond. N'en déplaise à ses détracteurs, le Rock se métamorphosait telle une larve monochrome passant à l'état de papillon multicolore.
Angus! Angus! Angus!






1977 KISS "Alive II"


Musicos : Gene SIMMONS (voices, bass), Paul STANLEY (voices, guitar), Ace FREHLEY (lead guitar), Peter CRISS (drums)
Prod. : Eddie KRAMER & KISS

En pleine vague punk vous dis-je, les 4 gugus de Kiss nous balancèrent un deuxième "Alive" (à peine 2 ans après le n°1).
Quand j'ai acheté ce double 33t, j'avoue que je ne connaissais pas bien le groupe car Kiss n'a jamais trop été ma tasse de thé. Pourtant, ce n'est pas sans une certaine nostalgie que je le ré-écoute et que malgré toutes les critiques négatives qui circulent à son encontre, en particulier sur le net, pour ma part je le trouve très bien. Je parle bien sûr des 3 faces live (15 titres) car la quatrième (studio) ne semble faite que pour boucher les trous... Du bon Kiss des familles avec un super guitariste, qui malheureusement les quittera bientôt pour fonder son propre groupe, Frehley's Comet en 1982.



Titres : 1- Detroit rock city 2- King of the night time world 3- Ladies room 4- Makin' love 5- Love gun 6- Calling Dr Love 7- Christine sixteen 8- Shock me 9- Hard luck woman 10- Tomorrow and tonight 11- I stole your love 12- Beth 13- God of thunder 14- I want U 15- Shout it out loud




1977 SEX PISTOLS "Never mind the Bollocks, here's the Sex Pistols"


Musicos : John 'Johnny ROTTEN' LYDON (voice), Steve JONES (bass and guitar), Sid VICIOUS (bass) Paul COOK (drums)
Prod. :Chris THOMAS & Bill PRICE

1977 année punk s'il en est. Unique album pour cette météorite qu'a été ce groupe anglais. Créé ex-nihilo par un londonien (visionnaire ?) anarchiste qui tenait une boutique de fringue (renommée "SEX") où se sont rencontrés au moins 3 des Sex Pistols: Malcom MacLaren (le 5eme élément ?). Brutal. Comme un concert punk des années 70 où les bastons étaient légion. Brutal. Comme la (vraie) crise économique qui s'abat sur l'Angleterre à cette époque et ne fera qu'empirer avec l'arrivée d'une grosse pouffe au 10 Downing Street (la miss Maggie du Mister Renard). Bref un OVNI et une galette très chaude...
"No Future for U !" : passe le message à ton voisin.



Titres : 1- Holidays in the sun 2- Bodies 3- No feelings 4- Liar 5- God save the queen 6- Problems 7- Seventeen 8- Anarchy in the UK 9- Submission 10- Pretty vacant 11- New York 12- E.M.I.




1977 Angelo BRANDUARDI "La pulce d'acqua" ("La demoiselle")


Musicos : Angelo Branduardi and friends.

En pleine vague punk, donc, le baladin Angelo Branduardi nous sort un superbe LP (que j'avoue avoir initialement acheté en version française [paroles de Etienne Roda-Gill]).
De rock il n'est point question ici, car les instruments, le tempo, les mélodies sont des voyages initiatiques vers de lointaines contrées médiévales enchanteresses. Pour moi cet artiste est un grand, un immense rayon de soleil dans la brume de la variétoche européenne. Il n'a aucun équivalent à ma connaissance et mérite une attention particulière même si vous n'écoutez que du rock.
Ecoutez le "Bal en fa dièse mineur" et ses rythmes changeants aux sons des cordes, et autres vieux instruments, et quel tempo! On a envie de danser autour d'un feu en écoutant ça, car c'est tout simplement magique. Si vous n'êtes pas convaincu jetez une oreille à "Il poeta di corte": quelle fougue! Quel rythme endiablé! Et je ne vous parle pas du hit-single "La pulce d'acqua" que tout le monde connaît !
D'autres titres sont plus mélancoliques ("Nascita di un lago", "Il marinaio"). Cet album a beaucoup compté pour moi dans mon approche de la zike et m'a surement ouvert l'esprit afin de ne pas rester monomaniaque d'un seul style. Viva la MUSICA !



Titres : 1- Ballo in fa diesis minore (Bal en fa dièse mineur) 2- Il ciliegio (Le cerisier) 3- Nascita di un lago (Naissance d'un lac) 4- Il poeta di corte (En avant l'aventure) 5- Il marinaio (Le serment du marin) 6- La pulce d'acqua (La demoiselle) 7- La sposa rubata (L'épouse dérobée) 8- La lepre nella luna (Les rides de la lune) 9- La bella dama senza pieta (La belle dame sans merci)

· Conception du site web: Barjozo ·
· contact@barjozo.fr ·