barjozo.fr




Welcome Home


Chroniques Disques


Chroniques Concerts


TOP 5 Redac'


Photos live


Jolis liens


Contact-Redac'




Unforgettable LPs



1970-79 De 1980 à 1989 1990-99 2000-09

1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989



Cette année là:


- le 30 avril 1983, le bluesman Muddy Waters tire sa révérance
- le 6 août c'est Klaus Nomi qui meurt du SIDA
- le 28 décembre 1983, mort de Dennis Wilson (chanteur et batteur des Beach Boys)





1983 U2 "Under a Blood Red Sky"


Musicos : Paul David 'BONO' HEWSON (voice), Adam CLAYTON (bass guitar), David 'THE EDGE' Howel EVANS (guitar), Larry MULLEN Jr (drums)
Prod. : Jimmy LOVINE

Un petit live par la durée et ses 8 morceaux, mais un immense live par la chaleur et l'intensité qui s'en dégage. U2 à l'époque n'avait pas encore été pris dans des tourments mégalomaniaques et les stades. U2 sortait ses tripes en live. "Gloria" démarre lentement puis viennent "Eleven o'clock tick tock", "I will follow" et "Party girl" sur la face A du 33 tours. La face B est tout simplement supersonique avec "Sunday Bloody sunday", "Electric Co", "New Years day" et "40". Toute une époque !



Titres : 1- Gloria 2- Eleven o'clock tick tock 3- I will follow 4- Party girl 5- Sunday bloody sundy 6- The electric co 7- New year's day 8- 40




1983 ZZ TOP "Eliminator"


Musicos : Dusty HILL (bassand keyboards), Bill GIBBONS (voice and guitar), Frank BEARD (drums)
Prod. : Bill HAM

"Gimme all your lovin" met d'emblée le pied au plancher avec un refrain "de stade". "Got me under pressure" nous massacre le diencéphale avec un Billy Gibbons aux soli de guitare impressionnants de maîtrise. Vient ensuite un autre hymne du groupe texan "Sharp dressed man" avec là aussi une guitare jouée à la perfection par le barbu sus-cité. Dantesque. Ensuite cela se calme un peu avec "I need you tonight" et "I got the six" avant que le turbo ne soit ré-enclenché sur le tonitruant (she's got) "Legs".. La fin du LP est un peu en dessous mais rien que pour les 3 titres introduisant cet album y a de quoi faire ! Dusty Hill à la basse et Frank Beard ("moustache") aux drums ont également la pêche ! Notons enfin une production impeccable par Bill Ham (miam-miam).



Titres : 1- Gimme all your lovin' 2- Got me under pressure 3- Sharp dressed man 4- I need you tonight 5- I got the six 6- Legs 7- Thug 8- TV dinners 9- Dirty dogs 10- If I could only flag her down 11- Bad girl




1983 METALLICA "Kill'em all"


Musicos : James HETFIELD (voice and rythm guitar), Cliff BURTON (bass guitar), Kirk HAMMETT (lead guitar), Lars ULRICH (drums)
Prod. : Jon ZAZULA

Le meilleur album de Metallica. Le premier album "speed" de tous les temps. A l'époque une révolution: le seul mag intéressant nommé "Enfer mag" bouclait sa première année de parution par un vote de la rédaction et "Kill'em all" sortait grand vainqueur. Une émission hebdomadaire se mettait à parler de cette nouvelle approche du hard-rock ("De la friture dans les lunettes" pour ceux qui se souviennent). C'était une époque où la pub et la voracité des labels et autres annonceurs n'avaient pas encore tout dénaturé par leur approche purement mercantile. Malgré tout il n'y avait pas internet et le MP3 n'était pas encore né (étaient-ils seulement en gestation?), alors pour se fournir la-dite galette je me souviens qu'il avait fallu aller à la capitale (Fnac Montparnasse de la rue de Rennes). Mais quelle découverte, cette guitare jouée à fond les manettes par le jeune Kirk Hammet. L'album est direct et sans chichi. Hetfield beugle comme une vache à prions décérébrée, Ulrich martyrise ses futs et l'immense Cliff Burton se dématérialise sur un "Anesthesia (pulling teeth)" que j'ai du écouter des centaines de milliers de fois.
In speed we trust.



Titres : 1- Hit the lights 2- The four horsemen 3- Motorbreath 4- Jump in the fire 5- (anesthesia) Pulling teeth 6- Whiplash 7- Phantom lord 8- No remorse 9- Seek and destroy 10- Metal militia




1983 THIN LIZZY "Thunder & Lightning"


Musicos : Phil LYNNOT (voice and bass guitar), Scott GORHAM (guitar), John SYKES (guitar), Brian DOWNEY (drums), Darren WHARTON (keyboards)
Prod. : Chris TSANGARIDES

Un album superbe. La grande classe. Thin Lizzy au firmamant, avec la fameuse doublette de guitaristes (sur cet LP le "vieux" Scott Gorham et le "jeunôt" John Sykes, ex-Tygers of Pan Tang et futur accolyte de David Coverdale dans Whitesnake) jouant en même temps (modalité reprise par Maiden mais qui a été vraiment initiée par les "Irlandais" de Lizzy. Premier titre donnant le ton de l'album "Thunder and Lightning" nous entraîne dans un déluge de notes, en plein orage..."This is the one" est un ton en dessous, mais dès le 3e morceau attention à la baffe "The sun goes down" est rythmé de la basse de Phil Lynnott, de sa voix plaintive et lacéré par instants de riffs dévastateurs des 2 guitares. 6 minutes 18 secondes de bonheur pur. On enchaîne ensuite avec "The holy war" et les 2 guitaristes à donf. Ce titre sera magnifique en live, et repris sur le "Life live", album testament du groupe qui sera publié quelques mois plus tard. Puis déboule "Cold sweat" et son déchaînement rock. Le sommet de l'album. Parmi les 4 titres suivants, citons "Baby please don't go" où Lynnott raconte ses déboires émotionnelles...Malheureusement on sait que tout cela terminera mal avec son overdose en 1986 qui suivra le split du groupe effectif en 1983, après cet album qui fut donc la dernière oeuvre de Thin Lizzy.



Titres : 1- Thunder & lightning 2- This is the one 3- The sun goes down 4- The holy war 5- Cold sweat 6- Someday she is going to hit back 7- Baby please don't go 8- Bad habits 9- Heart attack




1983 MANILLA ROAD "Crystal Logic"


Musicos : Mark SHELTON (voice and guitars), Scott PARK (bass guitar), Rick FISHER (drums)
Prod. : Mark MAZUR

Je me souviens très bien de ce vinyl de couleur verte que j'avais déniché chez un petit disquaire lot-et-garonnais après avoir lu une critique très positive dans un des premiers Enfer-mag. Manilla Road. Quel nom bizarre pour un groupe ricain (from Wichita, Kansas) ! Un concept album racontant une épopée guerrière... la chronique du journaleux de l'époque avait fait un super rapprochement avec une série tv de science-fiction qui s'appelait "l'âge de cristal". Question zike on a affaire ici à du heavy metal de bonne facture joué par un trio le compositeur et leader charismatique du groupe étant Shelton. Par moment les envolées de guitares ne sont pas sans rappeler du bon Maiden ("Dreams of Eschaton") avec un côté épique digne de la meilleure heroic-fantazy ("The veils of negative existence"). Le seul bémol est la production vraiment très médiocre et manquant de relief, alors que certains titres sont vraiment déments ("Necropolis", "The Riddle Master"). Le groupe allait se rattraper deux ans plus tard avec "Open the gates"...
Je ne saurais trop vous recommander la version remastérisée parue en 2013 pour les 30 ans du disque: double CD qui avec quelques remixes, et autres versions live, vous permettra de mieux savourer cet epic-heavy-metal car le son y a été remodelé avec succés.



Titres : 1-2 Prologue/Necropolis 3- Crystal logic 4- Feeling free again 5- The ram 6- The veils of negative existence 7- The riddle master 8-9 Dreams of Eschaton/Epilogue




1983 KROKUS "Headhunter"


Musicos : Marc STORACE (voice), Chris von ROHR (bass guitar), Fernando von ARB (lead guitar), Mark KOHLER (rythm guitar), Steve PACE (drums)
Prod. : Tom ALLOM

D'abord il y a cette pochette d'enfer ! Un patronyme agressif pour un groupe de hard-rock suisse. Le titre éponyme "Headhunter" est une tuerie et vous rentre dedans d'emblée. Le reste de la galette est également sensas avec des titres parfois lents et bluesy ("Stayed awake all night", "Russian winter" ou "Screaming in the night") ou des hymnes hard-rock ("Eat the rich", "Night wolf" et le hit "Ready to burn"). Bref un super album par des helvètes jouant un rock lorgnant du côté d'AC/DC...



Titres : 1- Headhunter 2- Eat the rich 3- Screamin' in the night 4- Ready to burn 5- Night wolf 6- Stayed awake all night 7- Stand and be counted 8- White din 9- Russian winter




1983 MOTLEY CRUE "Shout at the Devil"


Musicos : Vince NEIL (voice), Nikky SIXX (bass guitar), Mick MARS (guitar), Tommy LEE (drums)
Prod. : Tom WERMAN

Après un premier LP intéressant ("Too fast for love" [1982]), Mötley Crüe accouchait en 1983 d'une brève galette de moins de 35 minutes mais très intéressante. Y figurent quelques uns des hymnes du groupe glam-rock avec "Shout at the devil" (rebaptisé "Shoot at the devil" en maxi-45), le puissant "Red hot", ou (she's got the) "Looks that kill"). La reprise des scarabés "Helter Skelter" vaut également le détour. Les californiens (from L.A.) s'en donnaient à coeur joie à l'époque absorbant toutes les substances illicites qu'ils pouvaient trouver, ceci se reflétant dans leur zike mais également sur leurs tenues vestimentaires (la photo des 4 gugus grimés, maquillés, et vétus de haillons androgynosadozoogogotsointsoins vaut son pesant de cacahuètes salés surtout en version 33-t !).



Titres : 1-2 In the beginning/Shout at the devil 3- Looks that kill 4- Bastard 5- God bless the children of the beast 6- Helter skelter 7- Red hot 8- Too young to fall in love 9- Knock 'em dead kid 10- Ten seconds to love 11- Danger




1983 IRON MAIDEN "Piece of Mind"


Musicos : Bruce DICKINSON (voice), Steve HARRIS (bass guitar), Dave MURRAY (guitar), Adrian SMITH (guitar), Nicko McBRAIN (drums)
Prod. : Martin BIRCH

Deuxième partie du triptyque historique de la Vierge de Fer (après "Number of the Beast" et avant "Powerslave"), ce quatrième LP studio des anglais enfonce un clou pourtant déjà bien cogné. Ca déboule par les drums combatifs (premier album avec Nicko McBrain [ex-TRUST] derrière les futs) de "Where eagles dare" (sur le refrain duquel Dickinson réalise probablement une de ses meilleures performances studio). "Revelations" vient ensuite (première incursion du chanteur dans le domaine de l'écriture des morceaux jusqu'ici réservé à Steve Harris) avant "Flight of Icarus" et "The Trooper", deux morceaux phare du groupe. "Die with your boots on" est un panphlet contre tous les empècheurs de tourner en rond. "Quest for fire" nous emmène aux temps préhistoriques encadré par les 2 titres les moins brillants du LP ("Still life" et "Sun and Steel"). Comme à son habitude, Harris nous gratifie d'un dernier morceau épique. Ici il revisite l'oeuvre de Franck Herbert, "Dune" sous le titre "To tame a land" (rappelons que Maiden n'eut pas le droit d'utiliser le nom de Dune...fuck !) , racontant en 7 minutes 25 l'ascension au pouvoir de Paul 'Muad Dib' Atréide sur une planète hostile... Un régal pour les cages à miel !



Titres : 1- Where eagles dare 2- Revelations 3- Flight of Icarus 4- The trooper 5- Die with your boots on 6- Still life 7- Quest for fire 8- Sun and steel 9- To tame a land




1983 DEF LEPPARD "Pyromania"


Musicos : Joe ELLIOTT (voice), Rick SAVAGE (bass guitar), Steve 'Steamin' CLARK (guitar), Phil COLLEN (guitar), Rick ALLEN (drums)
Prod. : John 'Mutt' LANGE

"Pyromania" est un des albums cultes de la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal) des années 80. Def Leppard est pour moi un peu à part puisque c'est le premier concert de rock auquel j'ai pu assister (il y a bien longtemps en 1988 à Toulouse ce qui ne me rajeunit pas !). Cet LP regorge de morceaux géniaux.
De "Rock rock 'till you drop" à "Billy's got a gun", en passant par "Photograph", "Stagefright" (qui a longtemps ouvert leurs sets en live), le génial "Die hard the hunter", le mythique "Rock of Ages" ou le direct "Action ! Not words" on ne trouvera ici que des chansons d'un niveau exceptionnel servies par une production à la hauteur (par le "6e" membre du groupe à savoir John "Mutt" Lange). Un monument.



Titres : 1- Rock! Rock! 'till you drop 2- Photograph 3- Stagefright 4- Too late for love 5- Die hard the hunter 6- Foolin' 7- Rock of ages 8- Comin' under fire 9- Action! Not words 10- Billy's got a gun




1983 MERCYFUL FATE "Melissa"



"Melissa" est le premier LP des danois de Mercyful Fate à l'époque sur une toute jeune et balbutiante maison de disque hollandaise: Roadrunner records. On y retrouve l'intégralité des ingrédients qui feront le succès de MF mais aussi ses défauts avec en particulier une production un peu aléatoire.Quoi qu'il en soit quelle baffe à l'époque! Ces 2 guitares, cette (que dis-je, CES) voix d'un King Diamond qui se révélait au grand jour (alors que jusque là il errait dans les cimetières la nuit, surtout pendant les nuits de pleine lune, profanant des tombes et autres mosolées (mais c'est une autre histoire qui sera décrite dans "Desecration of souls" sur l'album suivant).!
Surtout ne ratez pas "Curse of the Pharaohs", pièce maîtresse de ce premier opus du groupe, morceau de bravoure qui sera repris quelques années plus tard par les californiens de Metallica.





1983 MICHAEL JACKSON "Thriller"


Musicos : Michael JACKSON (voice and dances), and friends
Prod. : Quincy JONES

Un album qui fit, et fait encore le tour de la planète. Le plus vendu au monde ? Sans conteste. Il regorge de "tubes" et doit pouvoir être écouté y compris par des rockers...quand on regarde la liste des guests invités à participer à la-dite galette avec en vrac Edward Van Halen (VAN HALEN), Jeff Porcaro (TOTO), Steve LUKATHER (TOTO, LOS LOBOTOMYS), Paul McCartney, entre autres!
Ouahh !



Titres : 1- Wanna be startin' somethin' 2- Baby be mine 3- The girl is mine 4- Thriller 5- Beat it 6- Billy Jean 7- Human nature 8- P.Y.T. (pretty young thing) 9- The lady in my life

· Conception du site web: Barjozo ·
· contact@barjozo.fr ·