barjozo.fr




Welcome Home


Chroniques Disques


Chroniques Concerts


TOP 5 Redac'


Photos live


Jolis liens


Contact-Redac'




Unforgettable LPs



1970-79 De 1980 à 1989 1990-99 2000-09

1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989



Cette année là:


- le plus grand phénomène rock français (Téléphone) se sépare...
- décès de Ian Steward (membre caché des Rolling Stones) le 12 décembre 1985





1985 IRON MAIDEN "Live after Death"


Musicos : Bruce DICKINSON (voice), Steve HARRIS (bass guitar), Dave MURRAY (guitar), Adrian SMITH (guitar), Nicko McBRAIN (drums)
Prod. : Martin BIRCH

Maiden à son apogée, ou la fin d'une époque et un déclin annoncé.
Ce Live retrace la première partie de carrière du groupe de Steve Harris. Il immortalise les concerts de l'époque que le groupe enchaînait à toute berzingue, comme les albums mythiques (jusqu'à "Powerslave" en 1984). La suite ne pourrait jamais rivaliser avec ces années-là, même en reprenant les concepts de l'époque durant les années 2000.
17 morceaux épiques (18 plages mais on ne comptabilisera pas ici le "Churchill's speach" qui introduit le premier morceau "Aces High") enregistrés sur la tournée 'World Slavery Tour'. Pas grand chose à dire se ce n'est que certains morceaux sont véritablement géniaux en version live: on pense surtout à "Rime of the ancient mariner", "Powerslave" ou le dernier titre "Phantom of the Opera".
Un des meilleurs live qui n'ait jamais été pondu. C'est tout.



Titres : 1-2 Intro (Churchill's speech)/ Aces High 3- 2 minutes to midnight 4- The trooper 5- Revelations 6- Flight of Icarus 7- The rime of the ancient mariner 8- Powerslave 9- The number of the beast 10- Hallowed be thy name 11- Iron Maiden 12- Run to the hills 13- Running free 14- Wrathchild 15- 22, Acacia avenue 16- Children of the damned 17- Die with your boots on 18- Phantom of the opera




1985 MAMA'S BOYS "Power & Passion"


Musicos : John McMANUS (voice and bass), Pat McMANUS (guitar and violin), Tommy McMANUS (drums)
Prod. : Chris TSANGARIDES

Ah le bel album ! Les frères Mac Manus, Irlandais de pure souche, nous pondaient un LP magnifique après 2 premiers essais déjà prometteurs. Le compositeur attitré (Pat "the Professor" Mc Manus) frappait un grand coup avec des titres comme "Straight foreward, no looking back", "Power and passion" ou encore le boogie ultime qu'est "Needle in the groove" (oh yeah !).
Malheureusement la carière du groupe fut quelque peu déstabilisée par la maladie du petit frère Mc Manus, Tommy, le batteur atteint de leucémie. Il devait finalement décéder en 1994 et Mama's Boys disparut alors. Quelques années plus tard John et Pat montèrent un autre groupe (Celtus) qui produit quelques albums et tourna dans les pubs irlandais.
Après Thin Lizzy, un autre grand groupe irlandais qui disparut trop tôt.



Titres : 1- Hard n'Loud 2- Straight forward, no looking back 3- Lettin' go 4- Needle in the groove 5- Run 6- Power & passion 7- Don't tell mama 8- Professor 2 9- Let's get high




1985 THE CULT "Love"


Musicos : Ian ASTBURY (voice), Jamie STEWART (bass guitar & keyboards), Billy DUFFY (guitar),
Prod. : Steve BRN

Album noir, direct, psychédélique, "Love" fut en son temps une sorte d'album-rédemption pour tout un pan du rock qui s'était jusque là quelque peu endormi sur les lauriers d'un Led Zep adoubé mais définitivement éteint, tout en y associant le côté 'sexy' des Doors p.ex. A l'époque le groupe n'était qu'un trio, rejoint en studio par différents batteurs (sur cet LP Mark Brzezicki et Nigel Preston). Que dire de ce magnifique album? - Qu'il rassemble des hits du groupe comme "Nirvana", "Love", "Rain" ou "She sells sancutary". Mais ce serait réducteur de ne citer que ces morceaux connus de tous, car l'homogénéité de la galette n'a d'égal que la puissance des riffs de Duffy et ce n'est pas peu dire. C'est en effet sur ce disque que le guitariste à l'humeur souvent morose a vu son talent éclater au grand jour, en témoigne le superbe "Phoenix" titre prédisposé pour lui...
"Love" ou la chronique annoncée d'un groupe surdoué, nettement au dessus du lot dans leur style.





1985 HELLOWEEN "Walls of Jericho"


Musicos : Ingo SCHWICHTENBERG (drums), Kai HANSEN (guitar and vocals), Michael WEIKATH (guitar), Markus GROSSKOPF (bass)
Prod. : Harris JOHNS

Ce qui frappe quand on ré-écoute "Walls of Jericho" des années après sa sortie, c'est la 'fraicheur', la 'gaité' qui en émanent, sur des titres speed, toujours plein de trouvailles au niveau des guitares. Il n'y a qu'à écouter le titre introductif "Ride the sky". Alors bien sûr Hansen au chant ce n'est pas Kiske (qui n'arrivera que plus tard) mais on s'en fiche car franchement un tel album ça vous secoue la pulpe du fond de vos cages-à-miel et ça vous donne envie de headbanguer 'all night long motherf*cker'!
Mentions spéciales (pour ma pomme) à "Phantoms of death" et sa rythmique dantesque, qui rappelle "Victim of Fate" (sur le EP "Starlight" sorti quelques mois auparavant), une tuerie (quels soli!!!) et toujours les cris de Hansen qui vous étrillent les écoutilles. Ou encore le poilant "Gorgar" ("Gorgar will eat you...") et le pseudo-live "Heavy metal (is the law)". Bien sûr on n'oublira pas "How many tears", un des hymnes du groupe. Un monument speed-metal.
En ces temps reculés du siècle dernier, je me souviens qu'en écoutant la K7 enregistrée de cette galette au fond de ma piaule de cité U, avoir pensé que quelque chose était en train de changer, et que bientôt Helloween allait transformer la planète Metal. Mais pour cela il faudrait encore attendre presque 2 ans et la sortie du supersonique "Keeper of the 7 keys- part.I". Mais là c'est une autre histoire...





1985 RATT "Invasion of your privacy"


Musicos : Stephen PEARCY (voice), Juan CROUCIER (bass guitar), Warren de MARTINI (guitars), Robbin CROSBY(guitars), Bobby BLOTZER (drums)
Prod. : Beau HILL

Deuxième LP pour Ratt que ce "Invasion of your privacy" doté d'un artwork des plus érotique (pourtant non censuré outre Atlantique!). Le style est identique au premier disque ("Out of the cellar" paru l'année précédente) mais cet opus est un ton au-dessus. On retiendra les morceaux "Lay it down" à l'intro bien rythmée, "Between the eyes" aux essences très glam, le superbe "What you give is what you get" (tout un programme) ou le morceau "Dangerous but worth the risk" qui referme le LP de manière enlevée.



· Conception du site web: Barjozo ·
· contact@barjozo.fr ·